La livraison est GRATUITE sur tous nos bijoux en boutique

Les Géants dans la Mythologie Nordique

Les Géants dans la Mythologie Nordique

Ils sont grands, ils sont forts, ils sont mythiques. Et tu pourrais croire que nous allons parler des Vikings. Or, c’est dans les racines de l’arbre-monde que nous allons voyager aujourd’hui, à la rencontre des géants de la mythologie nordique.

Imposants par leur taille et leur force, les géants mentionnés dans les croyances scandinaves se confondent parfois avec les dieux. Comme eux, leur destin est lié au monde d’Odin jusqu’à l’ultime bataille prophétique de Ragnarök.

Mais, quelles figures composent ce clan légendaire ? Et quel rôle joue-t-il dans l’affrontement entre les forces du chaos et les dieux unis aux humains ? Pour le découvrir, saisis ton bouclier, ou mieux, ton marteau magique et n’oublie pas de convoquer ton imagination !

Qui sont les géants de la mythologie nordique ?

Les géants de la mythologie nordique

Comme leurs homologues grecs, les géants de la mythologie scandinave présentent une apparence humanoïde. Ils symbolisent les forces de la nature et sont liés à la cosmogonie. Les Jötnar, comme s’appellent ces êtres monumentaux, participèrent en effet à la création du monde.

Ennemis jurés des dieux, leur force brute s’avère une qualité prépondérante. Il ne faut toutefois pas négliger la présence de géants sages tel Vafbrudnir. Dans les poèmes de l’Edda, la déesse Frigg présente ce colosse comme le plus puissant des géants. Selon la légende, il aurait perdu la vie après un affrontement de savoirs contre le dieu Odin. Le géant ayant parié sa tête et se trouvant vaincu, il disparut.

À l’instar de plusieurs dieux, les habitants de Jötunheim, le royaume des géants, maitrisent de nombreux pouvoirs, notamment la métamorphose et l’illusion. Là n’est pas leur seul point commun avec les créatures divines. Skadi, la géante de la montagne, rejoint ainsi les dieux dans leur panthéon tandis qu’Ægir, le géant des mers, lie une véritable union avec les divinités nordiques.

Séparés du monde des humains par de hautes montagnes, les êtres gigantesques ont un ennemi commun en la personne du dieu Thor qui défend Ásgard, le royaume des dieux, de leurs attaques.

Dans l’imaginaire collectif, les géants nordiques apparaissent horribles, griffus et dotés de crocs effrayants. Thrivaldi renforce cette idée avec ses neuf têtes. Pourtant, leurs descriptions précises rapportent des caractères plus valorisants. Ces êtres anciens porteraient même la sagesse d’un monde bien plus vieux et empli de sagesse. Mimir tient ainsi le rôle de gardien de la source Mimisbrunn qui renferme l’intelligence et qui est située sous une racine d’Yggdrasil.

Mais, l’aspect le plus marquant concernant ces forces de la nature demeure leur lien étroit avec les dieux qui comptent des géants dans leur généalogie de manière courante. Ceci, dès l’origine, avec la géante Bestla, mère d’Odin. Fille du titanesque Bölthorn, elle épousa Bur, dieu des anciens temps, avant d’engendrer le dieu des dieux et ses frères Vili et Vé. Quant à Njörd, dieu des vents qui encourage la bonne pêche, il se maria avec la fameuse Skadi. Le lien marital entre géants et dieux se retrouvent également dans l’histoire de Gerd, la plus belle des colosses. Elle épousa Freyr, un dieu majeur de la mythologie, associé à la prospérité et à la fertilité des terres. Même l’ennemi mortel des géants, le dieu Thor eut un enfant nommé Magni avec la géante Járnsaxa.

Géants célèbres des légendes nordiques

Un point commun supplémentaire entre les géants et les dieux des Vikings : leur nombre. Plus ou moins importants dans leurs histoires, plus ou moins connus dans les récits vikings, les titans nordiques n’en restent pas moins si nombreux qu’une présentation complète relèverait d’un défi herculéen. Nous pouvons cependant te parler des histoires de géants scandinaves les plus populaires.

Ymir, premier des géants

 Le géant Ymir

Ce géant hermaphrodite apparut au moment de la rencontre entre le feu de Muspellheim et la glace de Niflheim dans le Ginunngagap, ce gouffre qui séparait les deux éléments avant la création du monde. Fondateur de la lignée des colosses de givre, il est à l’origine de l’arbre généalogique de tous les géants.

De sa sueur ou de ses aisselles, selon les récits, Ymir enfanta d’abord un mâle et une femelle puis, de l'union de sa jambe gauche et de sa jambe droite naquit un fils. Ces trois êtres engendrèrent les hrímbursar qui peuplèrent Niflheim, le monde des brumes, du froid et de la glace. Le dieu Odin et ses frères tuèrent ensuite le géant primordial et créèrent Midgard, la terre, avec sa dépouille.

Hrungnir et son cheval

Le géant Hrungnir

Géant à la tête et au cœur de pierre, Hrungnir est décrit comme le plus puissant des colosses des glaces. Une histoire raconte qu'Odin chevauchait Sleipnir, son destrier à huit pattes, à travers le monde de Jötunheim lorsqu’il parvint à la résidence du géant Hrungnir. Celui-ci lui demanda quel genre d’être il pouvait être pour arborer un casque d'or et chevaucher un si bel animal au-dessus des cieux et des flots.

Odin, fier de sa monture, finit par parier sa tête qu'aucun cheval ne pourrait surpasser Sleipnir. Le géant réitéra ses compliments face à la beauté de l’animal mais affirma qu'il possédait un animal beaucoup plus rapide nommé Gullfaxi. Une course effrénée s’engagea. Odin fit galoper Sleipnir aussi vite que possible devant Hrungnir, et, dans sa fureur, ce dernier se trouva précipité dans les portes d'Ásgard, où il fut tué par Thor.

Skrymir et les épreuves truquées

 Le géant Skrymir

Le géant Skrymir doit sa renommée au récit qui le lie aux divinités Thor, Loki et à l’humain le plus rapide à la course, Thialfi. Alors que les trois hommes voyageaient, ils trouvèrent le repos dans une étrange caverne. Ce repère protecteur était en fait le gant du géant Skrymir, endormi. Acceptant de continuer leur voyage ensemble, le titan et les trois voyageurs passèrent leur temps à se défier jusqu’à atteindre la citadelle des géants, Utgard. Accueillis par Utgardloki, les dieux et l’humain acceptèrent de se confronter à des épreuves contre les géants. Mal leur en prit !

Loki échoua à un concours de nourriture face à Logi, l’immense qui dévore tout. Thialfi fut battu à la course par Hugi tandis que Thor dut boire plus rapidement que son adversaire une corne emplie de bière. Malheureusement, le contenant était relié à la mer et, malgré trois tentatives, le dieu ne put pas la terminer. Il fut ensuite vaincu à la lutte par une grand-mère avant d’être ridiculisé en échouant à soulever un chat désigné par les géants.

Dépités, Thor, Loki et leur compagnon Thialfi décidèrent de repartir. Alors que les voyageurs approchaient de la sortie du royaume, Utgardloki les raccompagna et leur dévoila la vérité : les épreuves avaient été façonnées avec magie et illusions. La corne dans laquelle Thor bu la soi-disant bière était une corne magique directement reliée à la mer qu’il n’aurait jamais pu vider. Mais il en bu suffisamment pour faire diminuer le niveau des océans. La grand-mère que Thor affronta symbolisait le temps qui passe contre lequel on ne peut lutter. Quant au chat, il n’était autre que Jörmungand, le gigantesque serpent de mer. Le maître d’Utgard avoua enfin son admiration envers les exploits réalisés par ses invités.

Thiazi et la naissance des étoiles

Comme de nombreux géants, Thiazi connaît une funeste fin après avoir défié les dieux d’Ásgard. Ce colosse doué en métamorphose prit une forme d’aigle afin d’attraper Loki. Il acceptait de relâcher sa victime si celle-ci lui amenait Idunn, la déesse de l’éternelle jeunesse, et ses pommes de jouvence. Le dieu donna sa parole et réussit à entraîner la déesse dans une forêt afin de la livrer au géant. Thiazi s’empara de la divinité et l’emmena dans ses montagnes.

Le géant Thizai

Mais, de retour au pays des dieux, Loki dut avouer son méfait et fut obligé de libérer la déesse. Trouvant Idunn seule, il la changea en noix, se transforma en rapace et la prit dans ses serres. Le géant s’aperçut rapidement de la disparition de sa prisonnière se transforma en aigle et s’envola à son tour à la poursuite de Loki. Le malin fut alors secondé par les habitants du monde des dieux. À l’approche des deux oiseaux, ils allumèrent un grand feu. Loki s’y engagea avant d’en ressortir indemne, protégé par son pouvoir de dieu du feu. Mais, Thiazi vit ses plumes brûler. Il chuta au milieu d’Ásgard où il fut tué.

Plus tard, Skadi, la fille du géant, pénétra dans le monde des dieux dans le but de venger son père. Elle y renonça quand les Ases lui accordèrent ses souhaits : épouser un dieu et rire. Pour instaurer la paix, Odin jeta les yeux de Thiazi dans le ciel et, depuis, les étoiles brillent chaque nuit.

Thrym tué par la mariée

Le géant Thrym, pour sa part, eut le malheur de défier le dieu Thor. Ayant volé le fameux marteau magique de la divinité, il acceptait de le rendre à condition d’obtenir la main de la déesse Freya. Feignant d’accéder à cette demande, Thor organisa les noces du géant. Mais, c’est lui qui prit la place de Freya grâce à un déguisement. Lorsque la cérémonie commença et que le marteau Mjölnir fut présenté, Thor s’en empara et tua Thrym ainsi que tous ses semblables présents au banquet.

Geirröd, le trahi

Geirröd est un géant connu à travers les récits de l’Edda de Snorri. Dans cet ouvrage du XIIIe siècle, nous apprenons que ce colosse de la mythologie nordique vouait une haine sincère au dieu Thor. Afin de piéger ce dernier, le géant captura Loki et l’obligea à lui livrer Thor qui ne possédait pas encore son marteau et sa ceinture magiques. Loki s’exécuta, ignorant que la géante Grior avait déjà révélé la supercherie au principal concerné. Elle lui avait même confié à ce moment–là ses attributs magiques et ses gants en fer. Thor put ainsi vaincre Geirröd et entamer sa carrière de tueur de géants.

Par ces légendes scandinaves, nous comprenons à quel point les géants sont majoritairement en opposition aux dieux. Ces divers stratagèmes, même s’ils échouent, constituent une trame qui tisse l’ensemble des histoires des géants. Elle a sans aucun doute une fonction essentielle : annoncer la place des êtres immenses lors de Ragnarök.

Le rôle des géants dans Ragnarök

Le géant Surt lors de Ragnarok

Nous ne pouvons évoquer les géants des mythes nordiques sans aborder la prophétie qui dépeint la fin des mondes. Lors du chaos, les colosses sont en effet au premier rang afin d’assaillir les dieux. Puis, le géant du feu Surtr détruit l’ensemble des mondes avec son épée flamboyante. Mais, regardons la scène de plus près et profitons du spectacle.

Le serpent mythologique Nidhogg rongeait si frénétiquement les racines de l’arbre-monde qu’Yggdrasil en vint à trembler, annonçant ainsi la nuit des temps. Le soleil, dérangé dans sa course, vacilla avant d’être avalé par le loup Hati qui le poursuivait inlassablement. L’astre disparu, un hiver de trois ans s’abattit sur les mondes, apportant famines, guerres et invasions.

L’arbre-monde, toujours davantage ébranlé, trembla si fort que toutes les chaînes furent brisées. Fenrir, le loup géant de la mythologie nordique attaché grâce à la ruse du dieu Tyr, retrouva sa liberté. Dans sa grande fureur, il se précipita la gueule béante et toucha le ciel et la terre, suivi par Garm, le chien gardien des enfers. Alors, Loki, libéré également, chercha les géants et les morts gardés par sa fille.

Les géants et les morts assemblés sur le bateau Naglfar, l’assaut fut lancé sur Ásgard. Odin sonna l’appel et convoqua les guerriers du Valhalla mais les forces de Loki détruisaient déjà l’arc-en-ciel donnant accès au monde des dieux. Le jour de Ragnarök, l’affrontement final entre les dieux vikings et les géants se déroula sur la plaine de Vigrid. Les géants et leurs créatures prirent alors le dessus. Odin fut dévoré par Fenrir, Frey fut vaincu par Surtr alors qu’il l’affrontait sans son épée. Thor réussit à détruire le serpent Jörmungand mais succomba empoisonné par le venin de la bête. Puis, tous les dieux étant tombés au combat, Surtr brûla l’ensemble des mondes qui basculèrent dans l’océan.

N’oublions pas que de ce chaos renaît une nouvelle terre et que les dieux Balder et Höd prennent place à Ásgard pendant que deux humains survivants permettent à la race humaine de renaitre. Toutefois, la description des combats met en valeur le rôle des géants dans la destruction totale d’Yggdrasil. Les géants de feu et les géants de glace de la mythologie nordique causent la perte des mondes protégés par les Ases. Et, encore une fois, le destin des divinités et des colosses semble lié car si les dieux meurent en totalité, les géants ne sont pas épargnés par l’incendie de Surtr. C’est à se demander quel clan les récits scandinaves tiennent à mettre au premier plan…

← Article précédent Article suivant →


  • merci pour ces info

    carrie le

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.