La livraison est GRATUITE sur tous nos bijoux en boutique

Les rois vikings les plus célèbres de l'histoire

Les rois vikings les plus célèbres de l'histoire

Bien que les Vikings soient surtout connus pour les pillages qu’ils ont organisés à travers l’Europe, entre le 9 et le 11e siècle, des rois vikings énergiques ont tout mis en œuvre pour établir des royaumes puissants et respectés à travers l’Europe.

Ces rois nordiques avaient une vision pour la Scandinavie. Ils souhaitaient mettre un terme aux querelles entre clans et tribus et fonder un empire scandinave autour de la mer du Nord et de la mer Baltique.

Découvre dans cet article la liste des dix rois vikings les plus marquants.

1. Ragnar Lothbrok

Ragnar Lodbrock

Si tu t’es quelque peu intéressé à l’époque viking, tu as sans aucun doute entendu parler du célèbre roi semi-légendaire Ragnar Lothbrok.

Bien que de nombreux historiens pensent que Ragnar n’aurait jamais véritablement existé, les sources indiquent qu’il aurait régné sur la Suède et le Danemark quelque part au milieu du 9e siècle de notre ère.

Fils du roi suédois Sigurd Hring, Ragnar aurait consacré son règne à mener des expéditions guerrières lucratives contre la Francie et l’Angleterre.

Selon les sagas, Ragnar aurait eu trois épouses célèbres : la guerrière Lagertha, la princesse Thora et la prophétesse Aslaug. Il aurait eu des enfants avec chacune de ces trois femmes. Les plus célèbres de ses fils étaient les légendaires guerriers vikings Bjorn Côte-de-Fer et Ivar le Désossé.

Ragnar serait mort dans une fosse aux serpents. Ragnar aurait été capturé et torturé par le roi Aelle de Northumbrie.

Cette fin ignominieuse va attiser la vengeance des fils de ragnar qui vont prendre la mer et débarquer quelque temps plus tard à la tête de la fameuse grande armée païenne.

La question de savoir si le roi Ragnar était un personnage historique reste un débat. Néanmoins, les sagas qui chantent ses exploits et la série télévisée Vikings ont contribué à forger sa renommée et faire du célèbre Ragnar Lodbrock l’un des rois vikings les plus célèbres ayant jamais existé.

2. Björn Côte-de-Fer

Bjorn Cotes de Fer

Björn Côtes-de-Fer est un roi suédois fondateur de la dynastie Munsö. Il était le fils du célèbre Ragnar Lodbrock.

Comme son père avant lui, Björn a consacré son existence à mener des raids à travers l’Europe. Il est entré dans l’histoire pour avoir mené l’une des plus audacieuses expéditions vikings de l’histoire.

À la tête d’une flotte de plusieurs dizaines de navires, Björn et son armée ont longé les côtes de la France, de l’Espagne, du Maroc et de l’Italie. Ils menèrent des raids tout au long de leur parcours.

Une fois en mer Méditerranée, Björn caressa le rêve de piller la mythique ville de Rome, ancienne capitale de l’Empire romain d’Occident.

Ne connaissant pas la région, lui et son armée s’emparèrent de la ville italienne de Luna qu’ils pillèrent sans retenue.

La grande flotte de Björn regagna ensuite la Scandinavie leurs navires pleins de trésors exotiques et leurs souvenirs remplis d’histoires et d’aventures merveilleuses.

Sa dépouille se situerait près de la ville de Birka, sur une île nommée Munso. Les nombreuses tombes vikings présentes dans la région indiquent l’importance du lieu.

3. Ivar le Désossé

Ivar le Désossé

Ivar le Désossé serait le premier fils de Ragnar et de sa troisième épouse Aslaug.

Ivar doit son surnom à une difformité physique qu’il l’aurait empêché de marcher. Mais ce fait n’est pas prouvé, car les sagas le mentionnent souvent menant des raids et combattant courageusement aux côtés de ses hommes.

D’autres historiens suggèrent qu’il aurait acquis le sobriquet de « désossé » en raison de son incroyable souplesse physique.

Les sagas qui relatent l’histoire de ce roi viking soulignent l’extrême intelligence de ce personnage. Contrairement à ses frères, il était doué d’une grande patience et ne se précipitait jamais bêtement dans une bataille sans connaitre les forces et les faiblesses de ses adversaires.

Selon la saga de Ragnar Lodbrock, dans laquelle l’histoire d’Ivar est racontée, on apprend qu’Ivar mena leva une grande armée viking afin de conquérir les royaumes saxons d’Angleterre.

Après avoir vaincu le roi Aelle de Northumbrie, Ivar lui infligea le supplice de l'aigle de sang.

4. Harald à la belle chevelure

Harald Belle Chevelure

Harald 1er de Norvège est l’un des plus grands rois vikings ayant existé. Il a succédé à son père à la tête de nombreux territoires morcelés alors qu'il n'était âgé que de 10 ans. Heureusement, Harald était secondé par son oncle maternel Guthorm qui le protégea jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de régner.

Afin de consolider son pouvoir et d’unifier le Royaume de Norvège, il demanda la main de la princesse Gyda, fille d’Erik, roi de Hordaland. Mais Gyda refusa de l’épouser. Elle prétexta qu’elle ne l’épouserait que lorsqu’il serait devenu roi de toute la Norvège.

Selon la légende, Harald jura de ne plus jamais se couper les cheveux tant et aussi longtemps qu’il n’aurait pas unifié le pays et obtenu la main de sa bien-aimée. C’est ainsi qu’il aurait acquis le surnom d’Harald à la belle chevelure.

C’est en 872, à la suite de la bataille de Stavanger, qu’Harald devint le roi de toute la Norvège.

5. Harald à la dent bleue

Harald Dent Bleue

Si Harald à la belle chevelure a été le premier roi viking à unifier la Norvège, Harald à la dent bleue a été le premier roi viking à unifier les Danois.

Peu de gens le savent, mais la technologie sans-fil Bluetooth a été inspiré du nom de ce célèbre roi qui unifia le royaume de Danemark sous une seule bannière.

Harald Bluetooth était le fils du roi Gorm le Vieux et de la reine Thyra. Harald avait un frère ainé nommé Knut.

Mais le destin voulut qu’Harald fût couronné roi à la place de son frère. En effet, Knut mourut lors d’une expédition militaire en Irlande.

À la mort de son père, Harald devint alors roi. Malgré son physique chétif, Harald révéla bientôt de grandes qualités d’administrateur et de souverain.

Au fils des ans, Harald à la dent bleue parvint à unifier les nombreux clans vikings du Danemark.

Sous son règne de nombreuses fortifications destinées à protéger son royaume des envahisseurs furent construites à travers le territoire.

Encore aujourd’hui, la célèbre pierre runique de Jelling témoigne de ses accomplissements.

En plus des constructions défensives construites au cours de son règne, Harald à la dent bleue est également célèbre pour avoir été le premier roi de Danemark à se convertir au christianisme.

Malgré un règne prospère, en 987 de note ère, Harald fut tué par son propre fils Sven à la barbe fourchue. Son fils lui reprochait sa conversion au christianisme et l’abandon des anciennes traditions nordiques.

6. Sven à la Barbe fourchue

Sven à la Barbe Fourchue

Sven à la barbe fourchue fit entrer une entrée fracassante sur la scène historique en tuant son propre père Harald à la dent bleue.

En tant que Viking attaché aux coutumes et traditions nordiques, Sven à la barbe fourchue était hostile à la politique de christianisation menée par son père.

À la suite du meurtre, une guerre civile éclata entre les partisans de Sven et ceux de son défunt père.

Après avoir mis un terme à la rébellion contre son règne, Sven œuvra à étendre ses possessions.

Il tourna d’abord le regard contre l’Angleterre qu’il attaqua à de nombreuses reprises.

Sven tourna ensuite son attention contre le royaume voisin de Norvège.  En l’an 1000, à la mort de son rival Olaf 1er Tryggvason, lors de la bataille de Svolder, Sven obtint le titre de roi de Norvège.

Pendant qu’il guerroyait en Norvège, les Saxons se révoltèrent contre les Danois présents en Angleterre. Le roi saxon Ethelred le Malavisé organisa le massacre de la Saint-Brice. L’attaque générale eut lieu le 12 novembre 1002 à travers tout le royaume d’Angleterre.

Après avoir appris la nouvelle du massacre des Danois d’Angleterre, le roi Sven leva une armée afin d’exercer une vengeance sanglante contre le roi Ethelred. En 1013, il s’embarque vers l’Angleterre accompagné de son fils Knut.

Après de longues années de guerre, Sven parvint finalement à déposer le roi Ethelred et à se faire couronner roi d’Angleterre en l’an 1013.

Sven à la Barbe fourchue régna sur l’île d’Angleterre jusqu’à sa mort en 1014.

7. Olaf Tryggvason le premier roi chrétien de Norvège 

Olaf Tryggvason

Olaf 1er Tryggvason est entré dans l’histoire pour avoir unifié le royaume de Norvège et fait entrer le christianisme dans son royaume.

Né ver 968, il a grandi auprès des peuples wendes vivant dans l’actuelle Russie.

Comme beaucoup d’autres vikings de l’époque, Olaf avait débuté sa carrière militaire dans les îles britanniques. Il s’est notamment illustré en Angleterre où il ramassa un énorme butin. En 991, il remporta notamment la bataille de Maldon contre le roi d’Angleterre Ethelred le Malavisé. En contrepartie du départ des Vikings, les Saxons payèrent une énorme tribu en or et en argent que l’on nommait le Danegeld.

Enrichi par ses expéditions en Angleterre, Olaf rentra en Norvège où une rébellion avait écarté le roi Haakon du trône. Olaf fut élu roi de Norvège par la noblesse locale. Pendant son règne, il s’efforça de convertir le pays au christianisme.

Le roi Olaf mourut en l’an 1000 au cours de la bataille de Svolder. Lors de cette bataille navale, l’armée d’Olaf dû affronter une coalition composée des armées de Suède, de Danemark et de rebelles norvégiens.

8. Knut le Grand

Knut le Grand

Knut le Grand était un roi viking d'Angleterre, de Norvège et du Danemark. Il était également le fils de Sven à la Barbe fourchue et le petit-fils du roi Harald à la dent bleue. Il est communément connu comme le roi viking d'Angleterre sous le nom de Knut 1er.

Tout comme son grand-père avant lui, Knut n’était pas destiné à hériter du trône de son père. À la mort de Sven à la Barbe fourchu, en 1014, c’est le fils ainé de Sven, Harald Svensson, qui monta sur le trône de Danemark.

Toutefois, en 1018, Harald mourut sans héritier, laissant son frère Knut seul héritier légitime du royaume viking de leur père.

Pour maintenir son gigantesque empire scandinave, Knut devait sillonner les mers entre ses possessions anglaises et scandinaves.

En Angleterre, il s’est assuré des revenus réguliers grâce à une bonne perception des impôts et une gestion avisée de l’administration du pays.

Au sommet de sa gloire, Knut le Grand régnait à la fois comme roi d’Angleterre, du Danemark et de Norvège.

9. Rollon le premier duc de Normandie

Rollon

Rollon était un chef viking originaire du Danemark qui s’illustra lors de raids vikings menés contre le royaume de Francie au cours du 9e siècle de notre ère.

Pour faire cesser les raids sur les frontières nord de son royaume, le roi des francs Charles le simple confia le duché de Normandie à Rollon afin d’en assurer la défense contre ses compatriotes vikings.

La Normandie était un territoire stratégique. La Seine se jette dans la mer en passant par ces territoires. La rivière de la Seine avait été empruntée à plusieurs reprises par les Vikings pour mener des raids au cœur de la Francie. En 845, le célèbre Ragnar Lodbrock avait emprunté cette même voie pour naviguer jusqu’à Paris et piller la capitale du royaume.

En obtenant la Normandie, Rollon devenait immédiatement un personnage d’une haute importance. Il devenait de facto le gardien de la porte d’entrée qui menait tout droit à Paris.

Ce viking devenu sujet du royaume des Francs allait menait sa tâche à bien. Au cours de sa vie, il se consacra à défendre les territoires de son suzerain avec énergie. Il contribua à rétablir l’ordre sur des terres qu’il avait auparavant contribué à ravager.

À sa mort, vers 932, son fils Guillaume Longue-Épée lui succéda comme duc de Normandie.

Un peu plus d’un siècle plus tard, son descendant Guillaume le Conquérant parvint à se faire couronner roi d’Angleterre en 1066.

10. Harald Hardrada

Harald Hardrada

Harald Hardrada est né vers l’an 1015. Ce roi scandinave est souvent considéré comme le dernier des rois Vikings.

Le parcours de ce souverain viking est un véritable récit d’aventures qui le mène de Norvège jusqu’en Grèce en passant par la Rus de Kiev.

Âgé d’à peine plus de 15 ans, il est contraint de fuir en Ukraine à la suite d’un coup d’État raté organisé par son demi-frère Olaf et qui était destiné à s’emparer du royaume de Norvège alors gouverné par Knut le Grand.

Le jeune Harald est alors accueilli en Ukraine à la cour du grand-prince Iaroslav le Sage.

Au cours de son exil, le jeune Harald est recruté par l’empereur byzantin pour intégrer la célèbre garde varègue, une unité d’élite composée uniquement de guerriers scandinaves. Au sein de cette unité, Harald combattit les Arabes en mer Méditerranée et au Proche-Orient. Harald combattit également en Sicile auprès d’autres compatriotes vikings originaires de Normandie.

Empêtré dans des querelles dynastiques qui ravagèrent la cour impériale après la mort de l’Empereur Michel IV, Harald parvint à s’échapper de Constantinople et regagner la Norvège après un séjour en Ukraine où il épousa la fille de Iaroslav le Sage.

Au terme de longues années d'aventures, Harald Hardrada parvint finalement à se faire couronner roi de Norvège.

C’est en 1066 qu’il participa à sa dernière campagne militaire. À la mort du roi d’Angleterre Edouard le Confesseur, Harald rassembla une flotte et débarqua en Angleterre pour revendiquer la couronne.

Harald mourra toutefois lors de la bataille de Stamford bridge qui l’opposa à Harold Godwinson, un autre prétendant au trône d’Angleterre.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.