La livraison est GRATUITE sur tous nos bijoux en boutique

Le châtiment de l'Aigle de Sang

Le châtiment de l'Aigle de Sang

Qu'est-ce que l'aigle de sang ?

L'aigle de sang, également connu sous le nom de Blodthorn en vieux norrois, était une méthode d'exécution pratiquée par les Vikings. Sa véracité est aujourd’hui contestée par de nombreux historiens. Le rituel de l'aigle de sang consistait à ouvrir le dos d'une victime pour en extirper les côtes et les poumons. Cette méthode d’exécution a été rendue célèbre grâce à la série télévisée Vikings au cours de laquelle Ragnar Lodbrock inflige ce châtiment à l’un de ces adversaires.

Comment l’aigle de sang était-il réalisé?

L’aigle de sang est un châtiment réservé aux crimes les plus graves. À l’aide d’un couteau ou d’une hache, le bourreau opérait une ouverture dans le dos de la victime vivante.

La colonne vertébrale et les côtes désormais exposées étaient alors sectionnées pour permettre d’accéder aux poumons de la victime. 

En outre, les poumons étaient alors retirés et suspendus sur les épaules.

Comme si ce n’était pas suffisant, si la victime était encore en vie après cette épreuve, du sel était saupoudré dans le dos ouvert.

Châtiment de l'Aigle de Sang

Différentes variantes de cette torture

D’autres sources décrivent une variante de cette ordalie au cours de laquelle les muscles trapèze était coupés. Les omoplates ainsi exposées étaient repliées vers l’extérieur donnant l’aspect d’une paire d’ailes déployées.

Une autre interprétation suggère même que le châtiment aurait pu simplement consister à tailler un aigle dans le dos à l’aide d’une lame.

Certaines sources suggèrent même suggère que l’aigle de sang pourrait être une ancienne pratique sacrificielle. Elle aurait été utilisée lors de sacrifice offert à Odin.

Une pierre runique retrouvée en Suède semble d'ailleurs dépeindre une scène qui ressemble à bien des égards à un sacrifice humain.

Aigle de Sang

Sur cette stèle on aperçoit une figure tenant une lance. Cette figure représentant peut-être Odin semble penchée vers une victime étendue sur un autel au-dessus duquel apparait le symbole du Valknut. Des corbeaux ou des aigles semblent également voler au-dessus de la victime. Tous ces symboles concourent à convaincre certains qu'il s'agit là d'une preuve que l'aigle de sang était pratiqué comme rituel. 

Le supplice de l’aigle de sang était-il un mythe ?

Malgré la récente popularité de cette torture, la réalité historique de l'exécution de l'aigle de sang est néanmoins contestée.

De l’avis d’éminents historiens comme Anders Winroth, le châtiment de l’aigle de sang serait le résultat d’une incompréhension de la poésie scaldique et des tournures de phrases répandues dans cet art scandinave.

Parmi les personnages illustres qui auraient subi cette torture, on compte notamment le roi Aelle de Northumbrie.

Ivar le Désossé aurait fait subir ce châtiment au roi Aelle. Cette anecdote est relatée dans un poème islandais datant du 11e siècle. On que « Ivar, celui qui siégeait à York, fit en sorte que l’aigle taille dans le dos d’Aelle. »

Selon l'historien Anders Winroth, ce passage voulait simplement dire qu’Ivar tua Aelle sur le champ de bataille et laissa son corps en pâture aux aigles qui seraient venus ensuite dépecer son cadavre. Pour l’historien américain, il ne faut donc se garder de prendre ces passages au sens littéral. Il s'agirait plutôt de figures de style destinées à agrémenter des textes poétiques.

Selon Régis Boyer, les récits décrivant cette pratique seraient nés de la volonté des chrétiens de dépeindre les Vikings comme des barbares sanguinaires. Après tout, les églises et les monastères ont connu de nombreux raids et pillages. Il est donc évident que leurs victimes aient voulu dépeindre leurs agresseurs comme des démons assoiffés de sang.

Mais l’imagination d’auteurs plus tardifs a transformé le sens original en description violente d’une torture sans précédent : « Le roi Aelle fut fait prisonnier. Ivar et ses frères se souvinrent de la manière dont leur père avait été torturé. Ils firent tailler un aigle dans le dos d’Aelle puis séparer toutes les côtes de l’échine avec une épée, de façon à lui arracher par-là les poumons. »

Cette scène a d’ailleurs été immortalisée au cours de la saison de la série télévisée Vikings. Après s’être rendus en Angleterre pour venger leur père, les fils de Ragnar parviennent à défaire l’armée d’Aelle et à le faire prisonnier. Pour le punir, ils lui font subir le rituel de l’aigle de sang.

Les Vikings pratiquaient-ils des tortures physiques?

Si la véracité de l'aigle de sang est difficile à prouver en raison du peu de sources écrites sur le sujet, il est impossible de dire avec certitudes si l'aigle de sang était une pratique répandue parmi les peuples scandinaves au Moyen Âge.

Mais comme tous les peuples d'autrefois, les Vikings ont très probablement soumis certains de leurs adversaires à des tortures atroces.

Mais il ne s'agissait probablement pas de pratique très répandue. Tous les prisonniers n'étaient pas soumis à des tortures semblables.

Il était beaucoup plus intéressant de les vendre ou de les échanger contre des rançons en or et en argent.

Incarne la culture nordique avec nos bijoux vikings

La culture nordique et l'histoire des Vikings te passionnent? Découvre nos collections de bijoux nordiques. Tu découvriras des bracelets vikings, des colliers en argent et des bagues vikings qui te permettront d'arborer un véritable look viking. Nos bijoux vikings en bronze, en argent et en acier sont fabriqués avec des méthodes rigoureuses qui donnent à nos bijoux qualité et durabilité.

Rejoins la Horde et équipe de bijoux et d'accessoires nordiques de qualités!

Bijoux Vikings

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.