La livraison est GRATUITE sur tous nos bijoux en boutique

Les sacrifices humains chez les Vikings

Les sacrifices humains chez les Vikings

Au Moyen Âge, la Scandinavie était l’un des derniers bastions du paganisme européen. Selon les sources écrites, des sacrifices humains y étaient encore pratiqués. Ces sacrifices prenaient la forme de rituels religieux qui consistaient notamment à sacrifier une victime humaine pour apaiser les dieux.

Quels étaient ces sacrifices? Étaient-ils répandus? Comment les Vikings pratiquaient leurs rituels de sacrifice?

Découvre en quoi consistaient les sacrifices humains pratiqués par les Scandinaves.

Les Vikings ont-ils vraiment accompli des actes de sacrifice humain?

Cette question a fait couler beaucoup d’encre. Certains pensent qu’il s’agissait d’une exagération visant à dépeindre les Vikings comme des barbares sanguinaires. Néanmoins, des traces écrites et archéologiques semblent indiquer que des sacrifices vikings ont bien été pratiqués.

Les sacrifices vikings ont-ils véritablement existé?

Certains pensent qu’il s’agissait d’une exagération visant à dépeindre les Vikings comme des barbares sanguinaires. Même s’il est difficile de l’établir avec certitude, la quantité non négligeable de preuves écrites et archéologiques laisse croire que de tels rituels impliquant des sacrifices humains ont véritablement été pratiqués.

Parmi les sacrifices que les Vikings semblent avoir pratiqué on retrouve le blot, l’aigle de sang ou encore le sacrifice funéraire.

Sacrifice viking humain

Le sacrifice du Blot

Le blót était un échange, dans lequel les Vikings réalisaient un sacrifice dans l’espoir d’obtenir une récompense de la part des dieux. Les Vikings pouvaient par exemple espérer obtenir une protection, une bonne récolte, ou bien la faveur des dieux avant une bataille.

Nous savons par des sources écrites que le culte d'Odin exigeait des sacrifices humains et animaux.

La vie humaine, considérée comme la plus précieuse des vies, était offerte lors des cérémonies les plus importantes.

Il existe de nombreux témoignages faisant état de sacrifices humains datant de la période viking. L'évêque allemand Thietmar de Merseburg décrit comment les Vikings se réunissaient tous les neuf ans à Lejre situé sur l’île de Zélande, au Danemark, en janvier "et offraient à leurs dieux 99 personnes et autant de chevaux, de chiens et de poules ou de faucons, car ceux-ci devaient leur servir dans le royaume des morts et expier leurs mauvaises actions".

Un autre religieux chrétien, le moine allemand Adam de Brême, a écrit dans son livre le Gesta Hammaburgensis ecclesiae pontificum des détails intéressants sur la tradition sacrificielle du temple de Gamla à Uppsala situé en Suède.

Dans ce temple consacré à Odin, Thor et Frey, les Vikings se réunissaient tous les neuf ans pour s'assurer de la bonne grâce des dieux.

Sacrifice Viking Blot

Selon Adam de Brême, neuf mâles de toutes sortes d'êtres vivants étaient sacrifiés dans un bosquet sacré situé à proximité. Les chiens, les chevaux et les humains offerts en sacrifice étaient ensuite suspendus aux arbres. Le chiffre 9 avait apparemment une signification magique pour les Vikings et était impliqué dans un certain nombre de rituels.

Cette description a d’ailleurs inspiré la scène de sacrifice représentée dans la série télévisée Vikings. Au cours de l’épisode 8 de la saison 1, Ragnar lothbrok se rend au temple d’Uppsala accompagné de sa famille et de ses compagnons. Lors des festivités, au cours desquelles les visiteurs s’adonnent à des repas bien arrosés, des sacrifices sont effectués en l’honneur des dieux nordiques.

Quand les sacrifices avaient-ils lieu?

On pense qu'il y avait quatre sacrifices fixes de blót par an aux moments suivants : solstice d'hiver, équinoxe de printemps, solstice d'été et équinoxe d'automne. Les Vikings organisaient également d'autres sacrifices de blót, par exemple en cas de crise nécessitant l'aide des dieux.

L’aigle de sang

L’aigle de sang était une torture rituelle visant à sacrifier une victime ayant enfreint des règles graves. Lors de ce rituel, la victime était soumise à d’atroces blessures. D’abord, son dos était ouvert à l’aide d’une hache ou un d’un couteau. Les côtes étaient ensuite brisées puis les poumons étaient extraient et déposé sur les épaules de la victime du supplice.

Selon les sources nordiques, l’aigle de sang avait été administré au roi Aelle après que celui-ci ait été capturé par Ivar Ragnarsson. Ivar voulait ainsi se venger de la mort de son père, Ragnar, qui avait été exécuté par le roi Aelle.

Plus de détails sur le sacrifice de l’aigle de sang sont disponibles dans notre article sur le sujet.

Les sacrifices funéraires

Les célébrations religieuses n’étaient pas les seules occasions ou des sacrifices humains étaient effectués. Le voyageur arabe Ibn Fadlan nous a laissé un témoignage écrit frappant d’un rituel funéraire viking au cours duquel une jeune femme a été sacrifiée afin d’être brulée au côté d’un chef de guerre.

Ibn Fadlan nous dit ainsi que "Les hommes arrivèrent avec des boucliers et des bâtons. On lui donna une coupe de boisson enivrante ; elle chanta en la prenant et but. L'interprète m'a dit qu'elle faisait ainsi ses adieux à toutes ses compagnes. On lui donna ensuite une autre coupe ; elle la prit et chanta longtemps pendant que la vieille femme l'incitait à boire et à se rendre dans le pavillon où reposait son maître. Je vis que la jeune fille avait l'esprit égaré, elle voulut entrer dans le pavillon, mais elle mit la tête entre le pavillon et le bateau. Alors la vieille femme lui saisit la tête, la fit entrer dans le pavillon et entra avec elle. Alors les hommes se mirent à frapper avec des gourdins sur les boucliers afin qu'on n'entendît pas le bruit de ses cris que les autres filles esclaves ne fussent pas effrayées et ne cherchassent pas à éviter la mort avec leurs maîtres. Ensuite, six hommes entrèrent dans le pavillon et cohabitèrent tous, l'un après l'autre, avec la jeune fille. Ensuite, ils la couchèrent à côté de son maître. Deux saisirent ses deux pieds, deux autres saisirent ses mains; la vieille, appelée l'Ange de la mort arriva, lui mit sur le cou une corde de façon que les deux extrémités divergeassent et la donna à deux hommes afin qu'ils tirassent sur la corde. Puis, elle s'approcha d'elle, tenant un poignard à large lame, et elle se mit à le lui enfoncer entre les côtes et le retirer tandis que les deux hommes l'étranglèrent avec la corde, jusqu'à ce qu'elle fut morte."

Cette scène a d'ailleurs été reprise dans la série Vikings. Lors de l'épisode 6 de la première saison, une jeune esclave est sacrifiée pour accompagner le Jarl Haraldson dans son dernier repos.

Pendant longtemps, ces écrits ont été considérés comme des tentatives destinées à dénigrer et à dépeindre les Vikings comme des sauvages païens assoiffés de sang.

Cependant, des preuves archéologiques suggèrent que des sacrifices humains étaient effectivement pratiqués, certains impliquant parfois même des enfants.

Les sites archéologiques de sacrifices humains

Sacrifie humain des vikingsÀ Trelleborg, au Danemark, on a découvert un site sacrificiel datant du 10e siècle de notre ère, en plein cœur de l’époque viking. Dans ce lieu, cinq puits d’environ 3 mètres ont été découverts lors de fouilles archéologiques.

À l’intérieur de ces puits, divers restes d’êtres vivants ont été récupérés. Des ossements animaux, mais également humains comptaient parmi les squelettes retrouvés.

Parmi les squelettes de cinq individus retrouvés au fond des puits, quatre squelettes appartenaient à de jeunes enfants âgés d’environ 4 à 7 ans.

Arbore un look viking authentique

Tu souhaites arborer des symboles vikings dignes des célébrations vikings les plus sacrés? Découvre nos collections de bracelets vikings, de bagues nordiques ainsi que notre collection exclusive de colliers viking en argent. Tu découvriras des bijoux vikings inspirés de l’authentique tradition nordique.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.