La livraison est GRATUITE sur tous nos bijoux en boutique

Le char du dieu Thor

Le char du dieu Thor

Comment Thor se déplaçait-il?

Dans la mythologie nordique, Tanngrisnir et Tanngnjóstr, que l'on peut traduire respectivement par arracheur de dents et broyeur de dents, sont les deux boucs qui tirent le char du dieu Thor.

Tanngrisnir et Tanngnjóstr, les boucs du dieu Thor

Tanngrisnir et Tanngnjóstr tire son char à travers le ciel et son le principal moyen de transport du dieu Thor. Grâce à ses deux animaux, Thor parcours les neuf mondes pour les protéger contre la menace des géants. Les deux boucs sont attestés dans l'Edda poétique, texte scandinave compilée au 13e siècle à partir de sources traditionnelles plus anciennes.

Lorsque Thor se déplace sur son char magique, le vacarme et la lumière qu’il provoque peuvent être vus à des dizaines de lieux à la ronde. Des étincelles jaillissent des roues de son chariot et produisent le grondement du tonnerre.

Si Tanngrisnir et Tanngnjóstr sont les boucs de confiance de Thor, ils peuvent néanmoins finir sur la table du dîner si rien d'autre n'est disponible. C'est ce que l'on peut lire dans la saga du voyage de Thor à Utgard dans l'Edda poétique.

Tanngrisnir et Tanngnjóstr

Les textes de l’Edda racontent que Thor pouvait chaque soir tuer les boucs pour en faire un repas. Le lendemain matin, à l’aide de son marteau Mjölnir, il pouvait les ressusciter et les atteler à nouveau à son chariot pour reprendre sa route.

Au début du voyage, Thor et son compagnon Loki décidèrent de faire une pause dans une ferme située dans le royaume Midgard et y passer la nuit. Lorsque les fermiers accueillirent avec surprise ces mystérieux visiteurs, ils furent gênés de ne pouvoir offrir suffisamment de nourriture. D’autant plus que Thor était réputé pour être un véritable ogre qui ne se contentait jamais d’un petit repas.

Thor décida donc d’abattre ses deux chèvres et de les apprêter et de les faire cuire pour le dîner. La famille de fermiers fut autorisée à manger, mais à la seule condition de ne briser aucun os et de déposer les os sur la peau des boucs étendue sur le sol.

Comme à son habitude, Loki qui était toujours prêt à jouer des tours convainquit le garçon Tjalfi de briser un os pour en extraire la délicieuse moelle et de la manger et cela contre la mise en garde précédente de Thor.

Le lendemain, alors que les deux dieux se préparaient à reprendre leur route, Thor rassembla les os contenus dans la peau des chèvres pour procéder à leur résurrection à l’aide des pouvoirs sacrés de son marteau.

Une fois revenu à la vie, l’un des boucs boitait. Thor le remarqua et devint furieux, car il savait que quelqu’un avait briser un os lors du repas.

Le jeune Thialfi avoua que c’était lui. En guise de dédommagement, Thor ordonna à Thialfi et à sa sœur Roskva de devenir ses serviteurs.

Rituels de sacrifices d'animaux

Cette histoire et les événements qui y sont décrits semblent faire référence à des pratiques rituelles sacrées qui étaient autrefois répandues.

Les sacrifices vikings d'animaux étaient courants en Scandinavie. Ces derniers étaient souvent effectués dans un contexte religieux.

Ces pratiques chamaniques portaient le nom de blóts. Elles avaient lieu à certains jours précis dans l'année et qui correspondaient aux fêtes de solstices et d’équinoxes.

L'un des blóts les plus importants était sans doute le jólablót, qui signifie le sacrifice de Yule. Ce sacrifice annuel avait lieu une fois par année lors des célébrations du solstice d’hiver au cours du mois de décembre.

La fête de Yule était la fête la plus importante de l’année. Tout le monde était convié à boire, manger et célébrer la nouvelle année qui allait bientôt commencer et avec elle le retour prochain du printemps.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.