La livraison est GRATUITE sur tous nos bijoux en boutique

La Völva dans la société nordique

La Völva dans la société nordique

Au cours de l’époque viking, une völva était une femme qui avait le don de pratiquer la magie nordique. Elles procédaient à des rituels sacrés pour communiquer avec les esprits et interpréter la volonté des dieux.

Les völvas jouaient un rôle très important dans la culture et la société nordique. Les poèmes scandinaves mentionnent leur rôle et décrivent l’importance de la place qu’elles occupaient au sin de la société scandinave.

Qui étaient les völvas?

Une völva est une praticienne de la magie nordique. Son rôle peut être comparé à une sorte de chamane viking.

Ces prophétesses et guérisseuses existaient bien avant l’ère viking. Mais la majorité des sources et descriptions la concernant datent de cette période. 

La völva était une femme qui incarnait l’influence qu’avaient les dieux dans la vie des vikings d’autrefois. Selon la mythologie nordique, Freya était la première des völvas. Elle était considérée comme la déesse du seidr. C’est Freya qui enseigna cet art à Odin. La déesse Freya enseigna aux völvas la magie et les rituels chamaniques.

Dans la mythologie scandinave, la völva était également associée aux nornes. Les nornes étaient trois sœurs qui tissaient le destin des humains. Elles vivaient à l’une des racines de l’arbre Yggdrasil, près d’une source d’eau nommée Urd. Tout comme les nornes, la völva pouvaient intervenir et modifier le destin grâce à sa puissante magie et à ses invocations.

Les völvas étaient généralement des femmes. Des hommes ont beaucoup pu jouer le rôle de völva, mais devaient avoir été très peu nombreux. De nombreux attributs des völvas étaient associés à la féminité, notamment le symbole de la quenouille qui servait à filer le tissu et qui symbolisait le pouvoir des völva à agir sur le destin et le modifier.

Le rôle social et culturel de la Völva

Volva mythologie nordique

La völva participait activement à la vie sociale nordique. On faisait appel à ses services pour présider des célébrations religieuses ou pour effectuer des rituels magiques. Elles erraient de ville en ville et de ferme en ferme en réalisant des actes de magie sur commande en échange du gîte, du couvert et souvent d'autres formes de compensation.

En échange de ses services et ses compétences, la völva obtenait une récompense de différentes manières. On lui offrait un abri pour la nuit, de la nourriture, mais également de l’argent ou de l’or.

Même si les völva pouvaient inspirer la crainte par leurs puissants pouvoirs, elles demeuraient hautement respectées.

Elles intervenaient non seulement pour prédire l’avenir, mais elles avaient également des pouvoirs de guérisseuses très précieux à une époque où la médecine moderne était inexistante et où la connaissance poussée des plantes et des herbes médicinales était hautement valorisée.

Les völvas n’étaient pas consultées que pour des actes bienveillants, on pouvait les solliciter pour maudire les terres et les récoltes d’un territoire adverse, jeter des mauvais sorts sur un ennemi, etc.

Le récit le plus détaillé d'une telle femme et de son art provient de la Saga d'Erik le Rouge, dans laquelle une völva vient dans l'une des colonies du Groenland pour prophétiser pour la communauté.

L’immense respect dont elles jouissaient peut-être constatées par les objets précieux retrouvés dans la tombe d’une völva.

Des archéologues ont découvert d'anciens artefacts qui pourraient bien être une baguette portée par les femmes chamanes nordiques.

L’un des plus beaux bâtons rituels se trouve au Musée historique de Suède. Elle provient de la tombe d'une femme viking à Öland. Elle est faite de fer avec des détails en bronze. La tige mesure environ un mètre de long et est interrompue à une extrémité. Le plus beau bâton ancien se trouve au Musée historique de Suède. Elle provient de la tombe d'une femme viking à Öland. Elle est faite de fer avec des détails en bronze. La tige mesure environ un mètre de long et est interrompue à une extrémité. Le sommet est couronné par une maison en miniature.

Les pratiques magiques de la völva

Magie Volva

Seidr

Le seidr comprenait des rituels chamaniques au cours desquels la völva utilisait son bâton cérémonial pour conjurer des mauvais sorts ou effectuer des prières. Plusieurs personnes pouvaient participer à ces cérémonies. La völva utilisait également le seidr pour fabriquer des philtres d’amour, bénir des récoltes, guérir des plaies ou des maladies.

Spá

Le spá correspond au don de la prophétie. Les völva étaient versées dans l’art de la divination. Une grande partie de leurs talents consistait à consulter les signes, interpréter les présages et prédire le futur. Elles étaient les interprètes des mystères divins. Les Vikings consultaient la völva afin de connaitre la signification de signes aperçus ou d’événements qui se sont produits dans leur vie.

Galdr

Le Galdr était une forme d’incantation magique le plus souvent chantée ou psalmodier. La völva récitait des paroles en rime sur le rythme d’instruments. Les vocalisations étaient effectuées lors de rituels magiques qui permettaient de provoquer un résultat comme une intervention divine favorable.

La völva dans la mythologie nordique

Dans les sagas nordiques, une völva est souvent décrite comme une vieille femme qui apparaît tard dans la nuit. Elle est vêtue d'une cape sombre longue comme le pied et tient dans sa main un bâton magique.

L’une des sources majeures sur la völva et son rôle dans la mythologie nordique est le poème de la Völuspa qui signifie littéralement la prophétie de la Völva.

Prophétesse viking

Dans ce récit, Odin interroge une Völva afin de connaitre l’origine du monde et les signes de la fin des temps qui devaient survenir avec la bataille de Ragnarök. Malgré le fait que ce récit fait référence aux dieux nordiques, les influences chrétiennes y sont nombreuses. Malgré cela, il permet d’avoir une idée du rôle que jouait la völva dans la société scandinave.

Tombe de la völva de Fyrkat

La découverte d’une tombe appartenant a une présumée völva nous permet d’en connaitre plus sur ce personnage. Au Danemark, les archéologues ont découvert une tombe appartenant à une ancienne völva qui aurait vécu au 9e siècle, en plein cœur de l’époque viking.

La tombe qui se situe à Fyrkat semble avoir fait l’objet d’un important rituel funéraire viking. Les objets laissés dans la sépulture montrent l’importance que cette figure incarnait dans la société nordique de l’époque.

La völva de Fyrkat était vêtu d’une longue robe bleue et rouge, deux couleurs d’une grande valeur et qui n’était réservé qu’aux individus les plus importants de la société.

Elle portait également un anneau d’argent à son orteil.

Un long bâton cérémonial en fer d’environ 80 cm a également été retrouvé enseveli près des restes de la völva.

Parmi ses effets personnels, on a retrouvé des ingrédients qui servaient très probablement lors de ses cérémonies.

Elle avait une petite bourse contenant des graines de la plante vénéneuse nommée jusquiame. Cette plante provoque des hallucinations. Cette plante pouvait faire partie de ses rituels, ou même être donnée aux guerriers avant une bataille.

La jusquiame est connue de la plupart des personnes qui pratiquent la sorcellerie aujourd'hui.

Parmi les autres objets trouvés à ses pieds, on trouve des ossements d'oiseaux et de mammifères qui auraient pu également avoir servi pour prédire l’avenir et interpréter les rêves.

Plus étonnant encore, un immense chariot a été retrouvé dans la tombe. Le char était accompagné de deux chevaux.

La présence de ces nombreux objets symboliques témoigne de l’importance qui avait été accordée à la völva enterrée dans cette tombe. Elle n'était en aucun cas pauvre, et les objets trouvés dans sa tombe indiquent qu'elle jouissait d’un statut élevé, et qu'elle avait probablement des liens très étroits avec les dirigeants.

Les völvas étaient-elles des sorcières?

Volva sorciere viking

Avec la christianisation progressive de la Scandinavie, les völva ont connu une période de persécution sanglante.

Pour l’Église, les pratiques ancestrales des völva étaient des rituels sataniques dont il fallait débarrasser la Scandinavie. Toute personne pratiquant des rituels magiques nordiques pouvait être arrêtée et condamnée à mort pour sorcellerie.

La völva aujourd’hui

Volva paienne

Le concept de la völva a connu une résurgence dans la société moderne, car les groupes religieux pratiquant le paganisme et les adeptes du mouvement Asatru ont été officiellement reconnus et se sont vu accorder la liberté d'expression religieuse en Scandinavie et ailleurs.

Bien que la chaine de transmission de savoir a été rompue pendant des siècles, plusieurs personnes se réclament de l’héritage ancestral de la pratique magique nordique. De nombreux livres ont d’ailleurs été écrits sur les rituels magiques scandinaves et qui permettent de se familiariser avec la pratique du seidr.

Récemment dans le dernier épisode de la série de jeux vidéo Assassin’s Creed, le personnage principal, Eivor, est assisté dans sa quête par les précieux conseils de Valka la Völva. Tout comme les völvas d’autrefois, Valka aide Eivor en interprétant ses rêves et en le guidant par ses conseils.

Volva Viking

Incarne la puissance de la magie scandinave avec des bijoux et accessoires vikings

La culture scandinave te passionne, découvre notre large collection de bijoux nordiques. Tu y découvriras des bagues vikings et des pendentifs nordiques qui te permettront d’avoir le look d’une véritable völva.

Ne prépare plus tes potions magiques dépourvues de puissants symboles magiques et arbore des bracelets et des colliers vikings qui décupleront tes pouvoirs.

Bijoux Vikings

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.