La livraison est GRATUITE sur tous nos bijoux en boutique

La légende des guerriers Berserker

La légende des guerriers Berserker

Entre le 8 et le 11 siècle de notre ère, rien n'inspirait plus de peur aux habitants de l'Europe médiévale que les envahisseurs vikings. D’après les sources de l’époque, les plus terrifiants étaient les berserkers, qui avaient la faculté d’entrer dans une fureur guerrière incontrôlable.

Pendant près de deux cents ans au Moyen Âge, les raids scandinaves ont semé la terreur dans les villages et les monastères, de l'Irlande à l'Europe de l'Est. Les guerriers vikings se sont également aventurés en Méditerranée et en Afrique du Nord. Des indices laissent penser qu’ils seraient même allés jusqu’au Canada.

Il n’est pas étonnant qu’ils aient laissé leur marque dans l’histoire du monde.

Grâce à leurs bateaux rapides et à leur caractère impitoyable, ces farouches guerriers sont devenus les hommes les plus redoutés de toute l'Europe. Parmi ces guerriers, le Berskerker, ou guerrier fauve, s’est particulièrement démarqué.

Qui étaient donc ces guerriers souvent représentés vêtus de fourrure animale?

Berserker

Les berserkers auraient été les troupes de choc des raids de l'ère viking.

Souvent caractérisés comme indisciplinés, les berskerkers avaient la particularité de faire abstraction de l’ordre et de la discipline pour s’engager dans la bataille avec une témérité terrifiante. Pour ces guerriers, l’agressivité et le courage compensaient largement leur négligence de la tactique.

Pendant un combat, les berserkers entraient dans un état de frénésie absolue. Ils tremblaient, hurlaient et écumaient de la bouche en cédant à une soif de sang absolue.

Guerrier Viking

Dans cet état, les berserkers perdaient toute pensée et toute raison, au point, dit-on, d'attaquer leurs propres camarades.

Malgré cette description plutôt marquante, les berskerer n’en étaient pas moins de redoutable combattant d’élite qui faisait souvent office de garde du corps pour de puissants rois.

Malgré le côté imprévisible qui découle de leur fureur guerrière, les berserkers sont considérés comme de valeureux guerriers. Leur état de transe frénétique leur conférait une force et une endurance hors du commun, les rendant même insensibles à la douleur provoquée par le fer et le feu.

On dit aussi que les berserkers entraient dans une telle fureur de combat qu’ils affrontaient leurs ennemis sans se soucier des moindres conséquences qu’ils pouvaient subir. Mais si cette folie guerrière pouvait se révéler dangereuse pour leurs adversaires comme pour eux-mêmes, elles les transformaient en redoutable guerrier.

Armée viking

L’historien danois Saxo Grammaticus donne une description assez vivante d’un Berserker nommé Harthbenus. Un jour, Harthbenus « entra immédiatement dans des fureurs insensées. Il se mit à mordre rageusement les bords de son bouclier, avala allègrement des charbons ardents, qu’il laissa descendre de sa bouche dans son ventre, marcha avec souplesse sur des braises crépitantes et dangereuses et, finalement, au comble d’un délire frénétique, tourna même son glaive fou contre six de ses champions dont il visa le cœur. »

Cette description rappelle curieusement les rituels pratiqués dans les sociétés chamaniques anciennes et laisse penser que les berserker pratiquaient probablement ce type de rituels sacrés avant la bataille.

Les sagas vont également les décrire comme de féroce combattant doté d’une force animale surhumaine comparable à la force d’un ours et d’un loup.

À quoi ressemblait le guerrier berskerker?

Guerrier Berserker

Les berserkers étaient faciles à repérer sur le champ de bataille. Souvent vétus de peaux d’ours, cette apparence particulière suffisait à susciter la peur dans le cœur de l’ennemi.

Les berserkers portaient généralement des fourrures d'animaux. Le mot berserker vient d’ailleurs du vieux norrois qui signifie "chemise d'ours".

On pense que l’allure du berskerker avait acquis une telle renommée que certains guerriers n’hésitaient pas à arborer une peau d’ours simplement pour susciter chez l’ennemie la peur liée à la vue de l’habit traditionnel du guerrier fauve.

Les légendes prétendaient que certains berserkers se transformaient littéralement en animal dans le feu de la bataille. On racontait même que lorsqu’ils perdaient leur arme, ils n’hésitaient pas à se servir de leurs griffes et de leurs dents pour asséner à leurs adversaires des blessures mortelles.

Les Berserkers sont généralement associés à trois animaux. Le plus célèbre des guerriers fauves était les guerriers ours.

Il existait également le ulfhednar, ou guerrier-loup. Celui-ci était connu dans de nombreuses autres cultures nordiques.

Guerrier fauve

Enfin, le svinfylking combattait en première position dans une formation de combat qui imitait le museau et les défenses d’un sanglier. Des archers au centre étaient protégés par une première ligne de guerrier-sanglier.

Formation du Svinfylking

La formation de combat particulière du svinfylking servait à briser les rangs de l’armée inverse par une charge en forme point qui avait pour objectif de percer les défenses adverses et désorganiser les rangs des ennemis.

Svinfylking

Les récits des berserkers nordiques et d'autres cultures anciennes ont identifié trois animaux principaux avec lesquels ces combattants s'alliaient.

Les berserkers n'avaient pas l'honneur qui distinguait les grands héros et les rois des légendes. Cependant, ils avaient d'autres attributs qui leur valaient des éloges sur le champ de bataille et en dehors.

Il existe de nombreuses interprétations au sujet de ces guerriers légendaires.

Certains pensent que l’état psychique dans lequel ils entraient durant la bataille était le résultat de rituels magiques. On pensait que les dieux plongeaient les berserker dans cet état de fureur si particulier.

D’autres suggèrent qu’ils parvenaient à entrer en transe en consommant des plantes et des herbes hallucinogènes.

Ces pratiques chamaniques remonteraient à des temps immémoriaux et rappellent des pratiques similaires que l’on retrouve dans d’autres sociétés animistes comme les cultures amérindiennes où l’on portait la peau d’un animal pour accaparer son esprit et ses pouvoirs.

Les ours, les loups et les sangliers, par leur force brute et sauvage étaient des animaux parfaits dont un guerrier aurait souhaité prendre le pouvoir.

Les guerriers berserkers ont-ils vraiment existé?

Selon certains historiens, les guerriers fauves seraient nés du fruit de l’imagination des auteurs du moyen âge.

Les communautés chrétiennes auraient voulu dépeindre les Vikings comme des brutes sauvages sans âme. Pour y parvenir, ils auraient intentionnellement exagéré les actes des guerriers vikings pour leur donner le caractère d’animaux endiablés.

D’autres pensent que les descriptions de berkserker que l’on retrouve dans les sagas seraient le fruit de l’imagination des poètes scandinaves qui souhaitaient dépeindre ces guerriers comme de féroces combattants.

Qu’ils aient existé ou non, les berserkers ont toutefois laissé leur marque dans l’histoire. Ces guerriers capables de rentrer dans une fureur guerrière ont acquis la renommée de redoutables guerriers dotés d’une force extraordinaire et capables des plus grands exploits guerriers.

Arbore le look du Berserker avec nos bijoux vikings!

Parcours nos collections de bijoux vikings pour découvrir des bagues, des colliers ainsi que des bracelets inspirés de la tradition vikings. Tu découvriras une foule d'objets qui te permettront d'arborer l'allure d'un véritable guerrier-fauve!  

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.