La livraison est GRATUITE sur tous nos bijoux en boutique

Les Draugrs, Les Morts-Vivants dans la Culture Nordique

Les Draugrs, Les Morts-Vivants dans la Culture Nordique

Dans la culture nordique, les Draugr (également appelés Draug et Draugar) sont d'anciens fantômes et morts-vivants nordiques, des monstres humanoïdes qui sortent de leurs tombes pour tuer, faire des ravages, et perturber les vivants.

Les draugars sont des morts qui refusent de reposer en paix dans leur tombe. Parfois, ils demeurent sous la terre, faisant du bruit au cœur de la nuit et gardant des trésors. Certains, cependant, errent causant du tort au bétail et aux hommes. On dit aussi qu'ils dégagent une odeur nauséabonde de décomposition.

Ce qui est si fascinant avec ces créatures, c'est qu'elles peuvent nous apprendre beaucoup de choses sur les coutumes nordiques et les cérémonies funéraires vikings.

Quels étaient les pouvoirs des Draugrs?

On pensait autrefois que les Draugrs quittaient leurs tombes pour attaquer physiquement les vivants par colère et envie. Indépendamment de ce qu'ils étaient dans la vie, dans la mort, ils n'étaient que des monstres meurtriers et vengeurs imprégnés d’une soif d'attaquer les humains à la moindre occasion. Tout comme dans le mythe contemporain des zombies, les sagas scandiaves racontent que les personnes qui étaient tuées par des draugars devenaient elles aussi des draugars. Une autre caractéristique qui les rapproche quelque peu des zombies d’aujourd’hui était leur attrait pour le sang humain. 

Cependant, contrairement aux zombies que l’on a l’habitude de voir dans les films et les séries télévisées, le draugr n’est pas sans cervelle.

En fait, ils sont généralement décrits comme possédant une intelligence humaine et étaient parfois dotés de pouvoirs magiques. Mais ces monstres sont souvent décrits comme possédant une force considérable.

Parmi leurs pouvoirs, les draugars avaient la faculté de traverser les murs sans encombre ou encore prendre une forme animale.

Leur seul but semble avoir été d’attaquer et tuer les vivants en les tourmentant sans relâche. Pour tourmenter les humains, ils ne se contentait pas simplement d’attaquer les villageois et les voyageurs isolés. Ils étaient connus pour abattre le bétail des villages afin de rendre la vie des habitants encore plus difficile.

Les draugars dans les sagas nordiques

Draugr

Dans la saga islandaise Eyrbyggja, un célèbre récit nordique datant du 13e siècle, un passage relate l’histoire du draugr Thorolf. Dans ce sombre récit nordique Thorolf était mort quelques heures après s’être disputé avec son fils.

Quelques mois après son enterrement, un berger et ses moutons disparurent. Les hommes du village partirent à leur recherche et trouvèrent le berger étendu mort près de la tombe de Thorolf. Les os du berger avaient étaient brisés. Cet hiver-là, Thorolf fut souvent aperçu dans sa maison et ses apparitions causèrent l’effroi parmi les résidents du village.

Le draugr commença ensuite à tuer les villageois. Les victimes étaient ensuite aperçues marchant aux côtés de Thorolf.

Pour mettre un terme aux agissements du draugr, Arnkel, le fils de Thorolf du déterrer le corps de son père afin de l’enterrer une seconde fois dans un endroit plus éloigné. Afin de l'empêcher de nuire, il entoura la tombe avec immense mur de pierres.

Thorolf resta tranquille tant et aussi longtemps que son fils demeura en vie. Lorsqu’Arnkel mourut, Thorolf se remit à hanter la région. Il tua tant d’hommes et de bêtes que les villageois décidèrent de fuir la région.

Pour mettre un terme une fois pour toutes à ses agissements, il a fallu que son corps soit de nouveau déterré puis brulé jusqu’à être réduit en cendre. Ce n’est que lorsque ces cendres furent éparpillées par les vents de la mer que Thorolf arrêta d’hanter les gens de la région.

En plus de tuer des innocents, ces esprits maléfiques nordiques se délectaient de la souffrance qu’ils infligeaient à leur victime. De nombreux récits relatent que des draugr se seraient assis sur leur poitrine pendant leur sommeil. Le draugr provoquait ainsi l’étouffement de la victime qui se retrouvait paralysée et asphyxiée.

Une fois réanimés, les draugars sont réputés être plus actifs la nuit et en hiver. La saga qui relate l’histoire du draugr Thorolf nous apprends que les draugars semblaient surtout actif l’hiver lorsque les nuits sont longues et froides. À l’instar des marcheurs blancs dans la série Game of Thrones, les draugars voient leur force décupler pendant les longs mois d’hiver.

Comment tuer un draugr?

Tuer un draugr n’est pas une mince affaire. Comme le soulignait l’histoire du draugr Thorolf, même après avoir été déterré puis enterré à nouveau, son esprit continuait à hanter et tuer.

La façon la plus efficace de tuer un draugr semble avoir été de décapiter le corps du défunt, de le démembrer, de bruler le corps puis d’éparpiller ses cendres. En brûlant un corps, on pouvait être certain que le défunt ne se transformerait pas en draugr.

Plusieurs découvertes archéologiques laissent croire que les Vikings procédaient des rituels afin d’éviter que les morts ne sortent de leur tombe. On entassait le plus souvent des pierres par-dessus la tombe du défunt.

Les gros orteils du mort étaient parfois attachés ensemble afin que le mort ne puisse par se relever et marcher.

Dans certaines tombes, on a découvert des armes brisées, notamment des épées tordues. Certains pensent qu’ils s’agissaient d’une pratique visant à dissuader les pilleurs de tombes. D’autres pensent toutefois que les Vikings rendaient les armes inutilisables afin que si le mort revenait sous la forme d’un draugr, il ne puisse pas se servir des armes laissées dans sa tombe.

Comme beaucoup d'histoires de retour à la vie des morts, on pense que le folklore Draugr est né de la peur des cadavres et des pouvoirs qu'ils recèlent. Les cadavres ne sont pas seulement des rappels effrayants et macabres de ce qui nous arrive à tous un jour, ils sont également porteurs de maladies et peuvent être des signes avant-coureurs de la mort.

Le draugr dans la culture populaire

Dans le Seigneur des Anneaux, les êtres des Galgals sont fortement inspirés des draugars. Comme les fantômes nordiques, ces êtres hantent les forêts et s’empennent aux êtres vivants qui parcourent leur territoire.

Dans le célèbre jeu Magic the Gathering, un jeu de cartes où les adversaires s’affrontent en utilisant des cartes de créatures et de sorts magiques, plusieurs cartes de créatures sont inspirées des draugars et de leurs pouvoirs surnaturels.

La série Game of Thrones s’est également inspirée des draugars pour créer les marcheurs blancs. On note que dans le récit de Thorolf, son fils a du élever un mur de pierre pour empêcher son père mort de tourmenter les villageois. Cela rappelle naturellement le grand mur de glace qui protège Westeros contre les marcheurs blancs.

Draugr Game of Thrones

Noms de Draugrs mentionnés dans les sagas

  • Thorolf
  • Thorgunna
  • Glamr
  • Glettir

Conclusion

Vraisemblablement, les anciens nordiques craignaient véritablement les draugars. Les nombreux contes du folklore scandinave insistent sur le caractère maléfique de ces fantômes et revenants qui revenaient d'entre les morts pour tuer et tourmenter les vivants. Les récits sur les morts-vivants scandinaves nous en apprennent également beaucoup sur les croyances nordiques et les rites funéraires vikings.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.