La livraison est GRATUITE sur tous nos bijoux en boutique

Glíma, la lutte traditionnelle viking

Glíma, la lutte traditionnelle viking

La glíma, l’art martial viking

Glíma est le nom qui recouvre plusieurs types de lutte folklorique nordique pratiquée comme sport et dont l’origine remonte à l’époque des Vikings. Dans une forme courante de glíma, les joueurs saisissent leur adversaire par la taille et tentent de le projeter au sol en utilisant la technique plutôt que la force. D'autres variantes autorisent une plus grande agressivité.

Pourquoi ce sport est-il si peu connu?

De nombreux aspects de la culture viking sont méconnus par le grand public jusqu’à ce jour. L’un des meilleurs exemples en est la glíma, une ancienne forme d’art martial originaire de Scandinavie.

L’isolement géographique de la Scandinavie (située à l’extrême Nord de l’Europe) ainsi que la barrière de la langue ont longtemps eu pour conséquence que l’histoire et la culture viking sont demeurées peu connu à l’extérieur de ces contrées nordiques. De plus, le reste de l’Europe pratiquait ses propres arts martiaux.

À quoi servait la glíma pour les Vikings ?

Depuis la nuit des temps, les différentes communautés humaines à travers le monde ont développé des formes de combat à mains nues. Ces techniques martiales permettaient aux jeunes guerriers de s’initier à l’art du combat et permettaient aux guerriers plus expérimentés de conserver leur combativité en période de paix.

Par le passé, un individu n’était jamais complètement à l’abri d’une agression. Les routes étaient dangereuses et les villes peu sécuritaires. Et lorsqu’on ne pouvait compter sur une arme à porter de main, toute ressource était bonne pour parvenir à vaincre un adversaire. La pratique de la lutte était donc un excellent moyen de développer sa force physique et apprendre à se défendre.

En parallèle, les arts martiaux nordiques ont également évolué pour devenir une source de divertissement, de loisir et une activité destinée à entretenir une bonne condition physique.

En quoi consiste la glíma ?

La glíma est un type de lutte, que l’on qualifierait aujourd’hui de grappling.

Le mot glíma est le terme générique utilisé par les Islandais pour désigner la lutte.

La glíma est régit par les principes suivants:

  • Les combattants doivent s’efforcer de demeurer debout en tout temps.
  • Les lutteurs doivent en permanence se déplacer dans le sens des aiguilles d’une montre autour de l’adversaire afin d’éviter la passivité des combattants.
  • Il est interdit de tomber sur l’adversaire ou de le pousser vers le sol en usant de force brute.

Enfin, la glíma est encadrée par un code d’honneur nommé Drengskapur. Ce code de conduite règlemente l’attitude du combattant qui est tenu de se comporter avec respect à l’endroit de son adversaire.

La glíma se décline en trois styles différents:

Byxtagsglima

La version la plus répandue de la glíma est le Byxtagsglíma. Il est pratiqué en Islande où il est élevé au rang de sport national. Ce type de lutte scandinave privilégie la technique à la force.

Lors d’un match, les deux adversaires sont équipés de sangles qu’ils attachent autour de leur taille. Le but du combat est de saisir les sangles de l’adversaire puis de tenter de le mettre au sol.

Glima

Livtagsglíma

Contrairement au byxtagsglíma, le livtagsglíma est davantage orienté vers l’utilisation de la force plutôt que par une emphase mise sur la technique. Dans cette variante de la glíma, le lutteur s’efforce de mettre l’adversaire au sol.

Lösatagsglíma

Contrairement aux deux formes de glíma précédentes, le Lösatagsglíma est un style de lutte beaucoup moins contraignant. Les adversaires peuvent faire appel à de nombreuses techniques de lutte pour remporter la partie. Pour gagner, un lutteur doit projeter son adversaire au sol tout en demeurant debout.

Glíma, l'histoire d'un ancien art martial nordique

Les origines de la glíma remontent au IX siècle. C’est au sein de la poésie nordique que l’on retrouve les plus anciennes mentions de cet art martial. Toutefois, les descriptions et les références les plus concrètes sont mentionnées dans le célèbre Edda de Snorri rédigé au XIIe siècle par l’Islandais Snorri Sturlusson.

L’ancienneté des références écrites laisse penser que cet art martial était largement pratiqué au sein de la société viking.

Le système de combat, les règles, ainsi que les différentes techniques qui composent la glíma ont été consigné dans le Jónsbók, un livre de droit rédigé au XIVe siècle et qui est considéré comme l’un des plus importants textes juridiques d’Islande. Grâce à ce précieux texte médiéval, il est possible d’avoir une idée de la manière dont ce sport était pratiqué au Moyen Âge.

L’initiation à la glíma commençait dès l’âge de 6 ou 7 ans et avait principalement pour but de permettre aux jeunes enfants de développer leur force, leurs réflexes, leur endurance et leur courage.

La glíma aujourd'hui

Depuis le début du XXe siècle, la glíma a progressivement perdu son rôle militaire pour devenir principalement un sport pratiqué par les adeptes de lutte et de culture viking.

La première compétition de glíma a été organisée en 1906. Toutefois, en 1912, lors des Jeux olympiques de Stockholm, la Suède a organisé des démonstrations afin de faire connaitre ce sport nordique. Néanmoins, la glíma n’a jamais été ajouté à la liste des sports pratiqués lors des compétitions olympiques.

La résurgence de l'intérêt pour les périodes historiques a donné naissance aux foires et aux festivals vikings, qui ont à leur tour suscité un intérêt pour les arts martiaux vikings.

La reconstitution historique est une activité éducative et divertissante dans laquelle des personnes utilisent des vêtements et des équipements "authentiques" et réalisent des travaux manuels d'époque afin de recréer certains aspects d'une période historique. Au cours des dernières décennies, les reconstitutions vikings ont fourni un lieu où les adeptes de la glíma peuvent pratiquer les arts martiaux historiques et les montrer à un public plus large.

En guise de conclusion, on peut retenir que la glíma est un type de combat à mi-chemin entre les arts martiaux et la lutte. La glíma est enracinée depuis des siècles dans les contrées nordiques de la Scandinavie où elle s’est développée et où les habitants de cette région l’ont pratiqué pendant des siècles.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.